• Forum Citoyen Radiophonique pour mobiliser les jeunes

    Objectif urnes !

    L’association Alternative Espaces Citoyens (AEC), a organisé un forum citoyen radiophonique le lundi 20 avril 2015, au campus de l’université Abdou Moumouni de Niamey, avec l’appui financier de la Fondation Rosa Luxembourg. Ce forum, le premier au titre de l’année 2015 a eu pour thème : « Comment mobiliser les jeunes pour transformer la société ?».

    L’organisation de ce forum citoyen rentre dans le cadre de la phase 2 du projet : « Promotion de la participation politique des jeunes au niveau local ». Plusieurs étudiants ont pris part de cet important échange qui touche directement la jeunesse. D’entrée de jeu, une minute de silence a été observée à la mémoire des étudiants qui ont perdu la vie lors des évènements de 09 février 1990. Ainsi, Arma Oumarou, l’un des membres du comité qui a eu la charge d’organiser cette activité a remercié le choix du campus pour discuter d’un tel sujet. Il a aussi salué l’ensemble des étudiants qui se sont mobilisés pour cette activité. Après ce mot de remerciement, l’honneur revient à Mamane Kaka Touda d’introduire le sujet avant de passer le micro au second co-animateur Boubacar Toudjani. Pour lui, les objectifs du projet est d’amener les jeunes à s’investir dans l’arène politique ne serait-ce qu’au niveau communaux afin de participer à la gestion des affaires publiques. Il faut noter que le désintéressement de la jeunesse à la chose politique est du à plusieurs facteurs dont il faut chercher les vraies raisons. Ce désintéressement doit amener tous les acteurs a travaillé d’avantage pour relever ce défi. Il a fini en soulignant que le choix du thème et du lieu n’est pas fortuit et à cet titre, il appartient aux étudiants de s’en saisir de telles occasions. Ainsi, tous les deux animateurs ont insisté sur le fait que, si d’autres jeunes se sont mobilisés à une certaine époque de l’histoire pour instaurer la démocratie au Niger, il est bien possible qu’aujourd’hui, la jeunesse se mobilise pour continuer le travail entamer par les ainés. Ils ont expliqué largement que seul le combat individuel et collectif peut changer les conditions de vie actuelle de la jeunesse. La transformation de la société passe inéluctablement par la prise de conscience de chacun et de tous. Pour eux, un autre Niger est bien possible avec la jeunesse qui représente la majorité de la population. Mais pour ce faire, il faut que les jeunes se forment, se cultivent et se battent pour imposer la prise en compte de leurs besoins au plan socio-politique et économique. Cette brève introduction a permis au public de bien comprendre les enjeux liés à cette thématique, ce qui a d’ailleurs suscité des réactions chez le public. Plusieurs étudiants sont intervenus pour donner leurs opinions sur le thème. En somme trois tendances se dégagent au tour du sujet : d’une part, il y a ceux qui pensent que pour mobiliser les jeunes, il faut que ça soit autour de leurs intérêts pour qu’ils se sentent concernée. Pour cela un travail d’éducation citoyenne est un impératif. D’autre part, Certains intervenants pensent que les jeunes doivent penser à leur avenir car ils disent entendre très souvent dans les discours politiques que « la jeunesse est l’avenir de demain ». Mais cela n’est alors que de la démagogie. Pour eux l’avenir c’est maintenant est que la participation à la prise des décisions doit être effective. Le dénominateur commun de la jeunesse doit être le respect des principes et valeurs de la République. De ce fait, « Développer les valeurs patriotiques autour de l’intérêt général peut-être la solution pour changer la société », déclare Koffi Dove dans un ton pessimiste. Il continue en disant  « qu’il ne croit pas à un changement car ce serait difficile ». Enfin, une autre catégorie pense que le changement est possible car ce n’est pas un problème de confiance mais plutôt une absence de modèle à suivre qui manque pour les jeunes au Niger au vue du comportement des acteurs politiques qui est déplorable.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :